Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 15:24
Donner ma vie.
Georges Remion
LPC n° 5 / 2009
  • Donner ma vie ! M'appartient-elle ?
  • La vie est là, partout, avant, après, au début, à la fin.
  • Elle m'entoure et me contient.
  • Je la contiens tout entière mais sans pouvoir la retenir un seul instant.
  • Je me reçois d'elle autant que je la reçois à tout instant.
  • Quel sens cela a-t-il donc de dire "Je donne ma vie" !?
  • Elle ne m'appartient pas. Elle ne m'appartient en rien.
  • Elle EST. C'est tout. Et j'en fais partie intégrante tout autant qu'elle est partie intégrante de moi.
  • La vie EST. Ou, plutôt, elle devient.
  • Elle ad-vient. Elle fait son œuvre, se déploie, s'accomplit et accomplit.
  • La vie. Le vivant.
  • La vie vivante. Vivante et mouvante. Mouvementée.
  • Donner ma vie ? Je n'ai pas à la donner. Je ne peux donner ce qui ne m'appartient pas.
  • Rien ne m'appartient d'ailleurs. Rien.
  • Et si, d'aventure, je me risque à vouloir la prendre ou la contenir ?
  • De suite, elle s'échappe et prend un autre chemin.
  • La vie se donne en étant qui elle est.
  • A moi à entrer, en conscience et tout en connivence, dans son mouvement.
  • Tout comme je peux entrer, me laisser entraîner et me laisser transformer par la danse ou la musique, à un point tel, qu'arrivé à un certain seuil, je la transcende.
  • Je deviens création. Donc, pleinement vivant !
  • La vie est là, partout. Au cœur et à la source de chaque cellule. De chacune de mes cellules.
  • Chaque cellule vivante est toute gorgée de vie, d'énergie de vie et de tous ses possibles. A l'infini.
  • Comme une petite graine.
  • Quand sur le fronton d'un temple à Delphes, les Grecs ont écrit :
  • "Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'univers et les dieux", cela ne voulait pas dire autre chose que co-naître. Naître avec.
  • "L'univers et les dieux" sont, tout entiers et en puissance, contenus en chaque cellule vivante.
  • J'ai envie de dire : tout entiers confiés à chaque cellule vivante quand elle est conscience.
  • Confiés ?
  • Non qu'il y ait, de ma part, un quelconque droit de propriété sur "la vie, l'univers et les dieux".
  • Bien au contraire, j'ai seulement (seulement ?) la liberté et le bonheur absolu de me prêter à son souffle, à son énergie, à sa lumière pour que la vie ad-vienne, s'accomplisse, s'éclate, s'invente, se génère, se régénère, se diversifie, se communique, se diffuse.
  • Donner ma vie ? Non. Me donner à la vie ? Oui !
  • Et encore ! "me donner" pourrait (me) faire croire que je fais don de moi !?
  • Quelle erreur. Quelle illusion. Quelle prétention !
  • Avec la vie, je reçois TOUT.
  • Est-ce que je me donne à l'air ? à la lumière ? à l'eau ? à la terre ?
  • Me donner à la vie, c'est accepter son mystère.
  • C'est, surtout, entreprendre un long voyage, une longue initiation, celle de l'écoute intérieure, fine, attentive, continue, spontanée, entière, confiante, dans la pleine conscience et avec l'intention et le regard purs.
  • Cela, à chaque instant.
  • Autant je contemple la vie dans le brin d'herbe, la flamme, le flocon de neige, l'abeille, le papillon ou la cascade, le rayon de soleil, l'étoile ou la brume…
  • Autant je la contemple dans un sourire, une larme ou un regard, une note jouée, un pas de danse esquissé, une poésie offerte, une main…
  • "Si vous ne devenez comme des petits enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume" disait Jésus.
  • Que je traduis pour moi-même : "Si tu n'opères pas ce retournement de te recevoir avec émerveillement, confiance et simplicité de cette vie qui est en toi, jamais tu ne connaîtras la vraie joie, la vraie paix, la sérénité. Jamais tes ailes ne se déploieront complètement. Tu ne seras pas vivant et tu ne t'accompliras pas. Tu ne goûteras pas à la liberté. Tu ne seras pas pleinement humain."

Décembre 2008 - Georges Remion

Published by Libre pensée chrétienne - dans Prier - prières - méditations
commenter cet article

commentaires