Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 12:23
bateau lpc Hommage et reconnaissance à Isidore Cordemans. (1)
Luc Bossus, Marguerite-Marie James, Charles Vandenhove et Christiane Van den Meersschaut
LPC n° 11 / 2010

Isidore, Cher Isidore,

Ce qui nous rassemble ici ce matin, si nombreux et si émus, dans ta paroisse de cœur, c'est la trace que tu laisses en nous par ta personnalité. Comme nous avons pu le voir et l'entendre, tu vivais pour Bernadette, pour tes enfants, pour tes petits-enfants, comme quand tu leur as murmuré avant de partir : "Je vous aime tous !" Ta vie d'amour et de service, tu l'as librement bâtie, en te référant à l'essentiel des valeurs évangéliques, que tu avais pu redécouvrir à la lumière de l'exégèse contemporaine, au-delà de tout dogmatisme.

Nous sommes très tristes, Isidore, et les mots sont difficiles ! Il y a tant de choses à dire et le temps m'est compté ! Je voudrais te dire que, dans l'aventure "Libre pensée chrétienne", tu étais l'homme orchestre, zélé dans chacune de nos activités : en équipe de gestion, de réflexion, aux rencontres du samedi, à la correction de la revue, aux relations avec le lycée Maria Assumpta.

L'évangile nous parle de serviteur, de service aux autres. A "LPC", tu nous as donné l'image d'un serviteur humble, discret, abattant dans le secret, avec enthousiasme, des tâches parfois bien ingrates ; comme les comptes, les corrections de la revue, les fiches pour la bibliothèque, la mise en place et le rangement du local de nos rencontres.

Tu te donnais à fond pour ce que tu croyais. C'est ainsi que tu ne venais jamais à une rencontre sans avoir pris du temps au préalable pour étudier les textes choisis, en mettant sur papier tes convictions profondes. Au fil des 17 années où nous avons cheminé ensemble, nous avons pu partager avec toi l'évolution qui fut la tienne. L'Evangile nous dit que Jésus parlait avec autorité, qu'il ne répétait pas, sans réfléchir, les enseignements du Temple, qu'il osait dire tout haut ce qu'il ressentait au plus profond de lui, et qu'il osait vivre selon sa propre Parole. A ton tour, toi non plus, tu n'as plus répété ce que l'on t'avait fait croire de façon si rigide, si culpabilisante, sans avoir médité, en groupe et personnellement, la Parole. C'est ainsi qu'alors, tu as pu vivre, partager, proclamer ta foi avec tes propres mots, avec ton intime conviction et que tu as écrit ton Credo. Tu as écrit d'autres textes, qu'Herman et moi venons de relire avec émotion, te retrouvant à chaque ligne.

Lors du décès d'André Verheyen, l'ami que tu étais, nous a été d'un très grand soutien. Tu nous as aidés à continuer l'œuvre qu'André avait entreprise et à laquelle nous croyons tant. Parfois, lorsque le découragement face à la tâche nous prenait, tu étais toujours là pour nous recevoir, nous écouter, nous encourager, nous apporter ton aide. Ton amitié, ta sagesse, ta tempérance nous étaient si précieuses. Merci !

Nous aimions ton humour, Isidore ! Avec Luc tu faisais la paire et nous aimions rire à vos côtés. Nous aimions aussi ces petits apéros improvisés après une rencontre du samedi, où nous faisions une évaluation de ce que nous venions de vivre, toujours dans le but d'être constructifs pour l'avenir de "LPC". Nous aimions encore la façon dont tu nous parlais de vos enfants ; nous pouvions sentir, oh combien ! tu les aimais et donc combien tu pouvais, selon les aléas de la vie, te faire du souci pour eux.

Pour ce chemin de vie, que tu voulais bâti sur des valeurs évangéliques, exemptes de toute niaiserie, nous te disons MERCI ! Avec toi, à LPC, nous avons pu nous délester de nos certitudes, pour relire l'évangile en y cherchant du neuf. Nous y avons découvert une vraie Bonne nouvelle, une saveur, une joie heureusement partagée.

Luc Bossus, Marguerite-Marie James, Charles Vandenhove et Christiane Van den Meersschaut

(1) Hommage prononcé au cours de la célébration du "passage" autour d'Isidore le 24 juillet 2010 (retour)
Published by Libre pensée chrétienne - dans Mort - funérailles