Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 12:40
Christiane Janssens-V.d.Meersschaut Pourquoi choisir d'être libre penseur chrétien ?
Christiane Janssens-V.d.Meersschaut
LPC n° 29 / 2015

Lorsque l'on me demande à quelle religion j'adhère, je réponds que je suis une libre penseuse chrétienne. Certains s'étonnent de cette appellation ou affirment même que ce n'est pas compatible avec une religion. C'est pourquoi, je voudrais dire ici combien cette formulation de ma démarche a, pour moi, toute son importance.

Tout d'abord, elle m'évoque un chemin parallèle à celui de Jésus qui était lui-même un libre penseur juif. Jésus était-il fidèle à Dieu ou au Temple ? Jésus ne s'est jamais laissé embrigader par aucune des tendances existantes de son époque. Il a toujours gardé sa liberté. Son seul engagement était de partager l'amour de son Dieu en se mettant au service des "plus démunis de la vie" qui vivaient au sein de toutes les composantes de la société ; samaritains, romains, cananéens… Il ne faisait même pas de prosélytisme : "Lève-toi et retourne chez toi". Mc 2,10-12 dit-il. Il n'a créé aucune religion, aucune Eglise, il n'a prôné aucune hiérarchie.

Pour celui qui se dit chrétien, le plus important est-il de se référer à une Eglise, ou de se référer au message de Jésus ?

Une Eglise, laquelle ? Catholique, orthodoxe, anglicane, luthérienne, pentecôtiste… ? Il y en a tellement qu'elles sont signes de division du message évangélique, puisque chacune prétend être la seule à détenir La Vérité !

Si l'option de se référer au message de Jésus est choisie, les clivages ne sont plus importants. On est chrétien avant tout et l'on se sent libre par rapport aux tendances séparatistes et dogmatiques. Finies dès lors, les guerres de religion chrétiennes entre détenteurs de La Vérité, à propos de rites et de traditions, engendrant intolérance, racisme, souffrance et morts.

Tout le parcours de Jésus nous montre un homme qui se réalise dans un chemin de liberté !

C'est un homme d'une incroyable témérité qui ose prendre d'énormes distances pour son époque et sa culture avec le Temple et les Docteurs de la Loi "Vous avez entendu qu'il a été dit… eh bien, moi je vous dis que…" Mt.5,21… et aussi avec sa famille "Qui est ma mère ? et mes frères ?" Mc 3.,20-21 ;31-35 , nous montrant ainsi un chemin de liberté qui permet à l'homme de se lever et vivre debout. Se faire sa propre opinion et être libre de vivre sa vie, sans oublier de voir, d'entendre et de répondre aux appels des malmenés qui l'entourent.

La relecture des Ecritures avec l'aide des exégètes, théologiens, philosophes, penseurs contemporains de tradition juive comme par exemple H-S Kushner…, de tradition catholique comme G.Bessière, J-P Charlier, B.Feillet, O.Mainville, J. Meier, J. Musset, A. Wenin…, de tradition protestante comme D. Marguerat, R. Parmentier, H. Persoz, J-S Spong… nous fait découvrir ce chemin de liberté.

Il nous faut être nomade et quitter les certitudes enseignées. Renaître et tracer son propre chemin avec le terreau de notre enseignement revisité par notre propre jugement. Il est indispensable de couper le cordon ombilical avec ses géniteurs et ses maîtres, pour devenir soi-même. Pour cela, les textes bibliques nous indiquent des chemins possibles. Ce n'est qu'après avoir mangé ces textes, nous en être nourris, les avoir digérés à travers nos expériences de vie personnelle, que nous pourrons les faire nôtres, de notre propre autorité et en vivre. Ces relectures donnent un autre sens à notre vie.

Les Libres Penseurs chrétiens sont plutôt en recherche de spiritualité que de religion

Nous savons où la soumission, la foi aveugle et l'ignorance, en matière religieuse, ont pu mener les hommes au fil de l'histoire !

Nous-mêmes, chrétiens, avons connu les fanatismes violents qui justifièrent "soi-disant" les persécutions de païens, les croisades, les guerres de religion. Nous ne pouvons oublier les horreurs de l'Inquisition, avec son cortège de tortures, d'atrocités et d'excommunications contre tous ceux qui ne croyaient, ne pensaient pas droit, ou émettaient des vérités scientifiques contraires au "dogme".

Aujourd'hui, encore un même obscurantisme fanatique anime des mouvements se réclamant du Coran et envenime sans fin le conflit israélo-palestinien au nom de la Bible.

Il semble bien qu'il faille distinguer entre les grandes religions instituées, en particulier monothéistes, toujours prêtes à en venir aux mains pour dominer, et les authentiques spiritualités, totalement étrangères à ce phénomène de "pouvoir".

Que vivons-nous en tant que libres penseurs chrétiens ?

Force nous est de constater la perte de crédibilité des grandes institutions ainsi que les progrès paradoxalement simultanés des formes de religiosité émotionnelle sans fondements rationnels sérieux. Face à cela, notre spécificité est d'aider les personnes qui le désirent, dans une réflexion libre mais rigoureuse pour trouver des repères sérieux et autant que possible universels.

Nous optons pour la liberté de la pensée contre le dogmatisme, pour la rigueur intellectuelle contre le langage ambigu et pour la crédibilité d'un christianisme sans frontières par la fidélité au projet évangélique de Jésus. Cette fidélité à Jésus, nous fait dire que tout en ayant une pensée libre, nous sommes chrétiens. Que nous n'avons pas La Vérité, mais que nous sommes en chemin.

Nous pensons que le vrai projet évangélique de Jésus, garde toute son actualité pour notre monde contemporain. C'est pourquoi nous sommes très critiques vis-à-vis de toutes les déviations que lui ont fait subir des personnes sincères et bien intentionnées au cours des siècles. Cela ne nous empêche pas de souhaiter garder autant que possible une attitude constructive et sereine dans notre analyse.

Choisir l'option de la liberté religieuse n'est certes pas facile. L'être humain cherche sans cesse des tuteurs, des règles sur lesquelles s'appuyer. Cela lui permet de se savoir "en ordre", de ne pas devoir réfléchir, de se déresponsabiliser, mais, c'est au prix de sa liberté ! N'étant pas libre, il n'est pas lui-même. En fait, il a peur !

Pensons-nous qu'un François d'Assisse, un Abbé Pierre, un Helder Camara, un Jacques Gaillot… ont continuellement demandé à leurs autorités s'ils étaient dans le droit chemin de l'Eglise catholique ?

Nous voyons, il me semble, des hommes habités par l'exemple et le message de Jésus, qui comme lui, œuvrent en allant à l'essentiel, vivant leur foi selon leur propre autorité. Pour cela, ils n'ont pas toujours tenu compte des directives du "Temple et de ses Docteurs de la Loi" allant, comme Jésus, au bout de leurs idées, en vérité, malgré le prix a payé.

Christiane Janssens-V.d.Meersschaut

Published by Libre pensée chrétienne - dans Liberté de pensée