Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 10:00
Henri WeberCe que je crois aujourd’hui
(extraits)
Henri Weber
  • Après quelques dizaines d’années, j’en suis arrivé à placer ma confiance en un certain nombre de valeurs.
  • Enfin, j’essaie d’y croire et de m’y raccrocher, car je pressens que le bonheur est de ce côté-là.
  • Ce qui ajoute à ma conviction c’est que nous sommes nombreux à marcher sur cette route peu évidente,
  • bien que nos racines et nos références soient parfois bien diverses.
  • Je crois en premier lieu que l’être humain existe
  • pour être heureux et rendre heureux,
  • pour vivre pleinement et faire vivre.
  • Tout commence d’ailleurs par le don merveilleux de la vie,
  • cette vie que j’ai eu la chance immense de recevoir toute baignée de tendresse.
  • Aussi, je crois qu’ici-bas le premier pas à faire et à refaire
  • c’est d’ouvrir sa porte, accueillir, écouter, faire confiance, et continuer malgré des déceptions parfois.
  • Je crois que ce qui importe ensuite c’est de faire à son tour un pas vers l’autre, vers les autres,
  • et puis un deuxième et puis un troisième et toujours continuer
  • jusqu’à se rencontrer et marcher ensemble, malgré des déceptions parfois.
  • Je crois encore à l’humble pardon qui rend possible tant d’impossibles,
  • le pardon qui n’est ni l’oubli ni la table rase, mais le risque insensé
  • de créer du neuf, de créer de la vie là où tout semblait mort à jamais.
  • Je crois très fort en tout ceci :
  • la paix vaut mieux que la victoire,
  • la compréhension vaut mieux que la vertu,
  • être aimé vaut mieux qu’être célèbre,
  • la vérité sans amour est plus dangereuse qu’un bateau sans gouvernail,
  • et que l’échec le plus radical, fût-il la mort, ne peut jamais enfermer l’avenir.[...]
  • Je crois en la force insoupçonnée des petits et des pauvres, ces « inutiles» que nos sociétés ne cessent de marginaliser,
  • oubliant qu’en agissant de la sorte, elles se condamnent elles-mêmes.
  • La force des petits et des pauvres c’est celle de la graine de moutarde,
  • qui n’a l’air de rien, mais là vraiment rien, et qui pourtant, sans écraser personne
  • devient un jour un bel arbuste de jardin où les oiseaux du ciel viennent nicher,
  • bien plus épanouis et frétillants que dans le plus armé des bétons. [...]
  • Jésus. Je crois de toutes mes forces qu’un jour, il m’a saisi par la main. [...]
  • Je crois de toutes mes forces qu’il s’est attaché à moi pour l’unique raison
  • qu’il trouve du plaisir à m’aimer comme je suis, avec ce que je suis.
  • Aussi, et je voudrais le dire comme ça, sans faire de leçon à personne,
  • j’aime partir à la découverte de Jésus dans l’écoute et l’étude des Écritures,
  • dans des rencontres avec des amis de toutes convictions,
  • et des rencontres trop rares avec les plus déshérités. [...]
  • Béni sois-tu, toi Dieu notre Père, pour ta puissance qui est faite de discrétion, de fragilité et surtout de tendresse.
  • C’est ce que j’essaie de croire.

Henri Weber

Published by Libre pensée chrétienne - dans Prier - prières - méditations