Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 08:00
André VerheyenPour ou contre ?
André Verheyen

Un ami me demande: Vous êtes pour Beauraing ?

R. : Je ne sais pas répondre à cette question. Vous voulez dire pour les apparitions?

Alors je ne peux pas encore répondre: les apparitions sont un fait. Et un fait, comme disent les Anglais, est plus respectable qu'un Lord Maire.

Je n’ai pas à être pour ni contre.

- Oui mais, vous y croyez ?

R. : Là, la question devient intéressante.

Mais il faut tout de même préciser la question: est-ce que je crois que les apparitions sont un phénomène surnaturel dont la Sainte Vierge prend l'initiative ? Ou bien, est-ce que je crois que les apparitions sont des phénomènes subjectifs qui se passent dans les personnes qui voient et auxquels ne correspond rien d'objectif en-dehors de ces personnes.

Ici, ma réponse est que c'est un phénomène subjectif que les psychiatres connaissent. Il y a en particulier un psychiatre français qui était aussi prêtre, Marc ORAISON, qui écrit: "Or ce phénomène est relativement fréquent dans les consultations ou les services de psychiatrie. J'en ai eu pour ma part un certain nombre d'observations, soit seul, soit en collaboration avec certains confrères. Or il se trouve que l'on ne parle guère de ces "apparitions" qu'elles n'ont pas de retentissement au dehors. On peut d'ailleurs se demander pourquoi..." (Vraies et fausses apparitions dans l'Eglise"- Dessain et Tolra, Paris1973)

- Alors, vous n'êtes pas d'accord avec l'Eglise ?

R. : Si ! Avec son enseignement, oui; pas avec ses pratiques.

Depuis notre enfance, on nous disait que l'Eglise n'oblige pas à croire aux apparitions ni aux miracles qui y sont liés. En langage d’aujourd'hui, je traduis: les apparitions et les miracles qui y sont liés ne sont pas objet de notre foi chrétienne.

Mais je dois bien constater que la pratique de mon Eglise est en contradiction avec cet enseignement. Toute l'organisation de la dévotion autour de ces lieux d'apparition est contraire à cet enseignement.

- Donc vous êtes contre ?

R. : Soyons tout de même un peu nuancés! Il est incontestable qu'il se passe des choses merveilleuses dans ces lieux d'apparition. On dit souvent que le vrai miracle de Lourdes ce sont les conversions et les actes de charité autour des malades qui s'y passent.

Mais c'est vrai qu'il y a le revers de la médaille. La crédulité de beaucoup de chrétiens et leur attitude vis-à-vis des apparitions et des miracles favorisent certainement l'incroyance de beaucoup de nos contemporains.

Rappelez-vous l'émission "Questions à la Une" de Jean-Claude Defossez qui avait été consacrée à ce sujet. Il y disait entr'autres qu'à cause du grand nombre de pèlerins à Lourdes (6 à 7 millions par an), il est normal qu'il y ait plus de décès à Lourdes que de guérisons miraculeuses. Dans ce cas on comprend que toute l'argumentation basée sur le miracle tombe à l'eau.

- Vous n'allez tout de même pas démolir toute cette dévotion à la Sainte Vierge ?

R. : Je ne demande jamais de démolir; je demande qu'on construise. Et, dans ce cas-ci, qu'on aide à construire une foi adulte qui soit conforme au projet évangélique de Jésus et à la foi de Marie.

Et permettez-moi, à mon tour de vous poser une question.

Avez-vous déjà songé à ce que Jésus et sa maman pensent de ce que la piété populaire a fait de Marie ?

Très certainement, ils regardent cela avec beaucoup d'amour et ne s'en offusquent pas. Mais les dégâts pour l'incroyance de notre Occident moderne sont certainement incalculables.

André Verheyen (LPC n°23- août 2007)

Published by Libre pensée chrétienne - dans Foi et croyance