Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2021 6 25 /09 /septembre /2021 08:00

 

Jacques Musset Justesse de nos vies
Jacques Musset

Mon voisin et ami, artiste peintre, me dit qu'il ne peut achever une toile sans se sentir intimement en situation de justesse avec sa nouvelle création. Expérience indicible mais profondément vécue. René respire l'intériorité qui l'habite. Son visage bienveillant rayonne une simplicité du cœur qui s'alimente à la source qui l'inspire.

Le mot « justesse » qu'il a employé fait grand écho en moi. C'est l'un des plus jolis mots de la langue française que je connaisse. Il traduit ce sentiment inexprimable et pourtant bien réel d'exister en vérité avec soi, avec autrui, avec le monde. Sentiment très fort même s'il est fugitif. Dans ma vie, il y a en effet des moments de grâce où en épousant mon existence présente (quels qu'en soient les éléments) je vis cette adhésion avec une sorte de complétude tranquille, sans déchirements ni tension interne. De la même manière, il arrive qu’avec ma femme par exemple, par ailleurs si différente de moi comme je le suis vis-à-vis d'elle, j'éprouve une harmonie heureuse qui n'a rien d'une fusion ni d'une absorption de l'un par l'autre. Instants privilégiés de relation authentique, dans le respect, la confiance, l'amour. Au sein de la nature, durant mes grandes marches solitaires, cette sensation ne m'est pas étrangère non plus.

Il est des heures particulièrement heureuses où je me sens à ma juste place dans cet univers immense, conscient d'être infime, perdu dans l'innombrable sans pour autant en être écrasé. Dans le travail d'écriture, j'éprouve également parfois cette impression d'être au plus juste avec moi-même lorsque vient sous ma plume des paroles qui expriment au mieux, sans jamais pourtant l'épuiser, ce que j'expérimente au plus secret de mon être.

Accoucher de ces paroles qui donnent naissance à la vie que je porte mystérieusement en moi est un grand bonheur. Il est ainsi quelques textes que je n'aurai plus jamais besoin de retoucher tant ils disent la petite vérité cachée en mes profondeurs dont je n'avais pas une claire conscience avant de les coucher sur le papier. Si ces paroles sont justes, elles rejoindront peut-être un jour la recherche secrète d'autrui. L'essentiel est de les proférer d'abord pour soi afin d'exister avec justesse.

Une remarque finale s'impose ; elle est fondamentale pour éviter tout contre sens avec ce qui est dit précédemment. On pourrait croire que celui qui expérimente ces instants de transfiguration n'ait plus grand-chose à chercher puisqu'il a touché au cœur de l'essentiel qui le constitue comme être humain. Ce serait une grave erreur de le penser. En réalité, ce qui a été vécu avec tant d'authenticité en ces temps de lumière et dont on garde la trace inoubliable dans la mémoire du cœur est une invitation à vivre d'une manière toujours plus vraie le quotidien le plus banal de chaque jour. « Il y aura toujours à ne jamais s'arrêter » dit le poète René Char. Il est possible pourtant qu'on s'arrête au bord de la route, fatigué, habité par le doute ou guetté par le sommeil. Rien de plus normal. La vie avec ses pesanteurs peut menacer de nous embourber, de nous installer dans la routine des habitudes. Rien n'est pourtant jamais compromis. L'appel des profondeurs à vivre avec justesse ressurgit, remet en selle, stimule dans le parcours d'une nouvelle étape.

Au bout du compte, nous pouvons nous apercevoir tout de même que nos fidélités successives nous gardent peu à peu en éveil constant et que, sans relâcher notre vigilance intime pour vivre vrai, nous sommes plus disponibles pour avancer sur la voie de la justesse. Nous consentons aux dépouillements qui s'imposent, nous nous allégeons des inutiles fardeaux que nous traînons comme des boulets encombrants et parasitaires. Simplicité, légèreté de l'âme deviennent des compagnes habituelles. Extérieurement, rien n'a peut-être changé dans notre vie au regard du passant, au vrai tout est transformé de l'intérieur.

Jacques Musset 5/5/08

Published by Libre pensée chrétienne