Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 10:04
Reflets de vie… en ouvrant la Bible …Du côté des Prophètes.
Antoine Harmant
LPC n° 15 / 2011

Cherchez l'anomalie dans la phrase qui suit :

  • "Et, commençant par Moïse et par tous les Prophètes, il leur fit l'interprétation de ce qui, dans toutes les Écritures, le concernait" (Luc 24,17).
  • ou

  • "Il fallait que s'accomplisse tout ce qui est écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, dans les Prophètes et dans les Psaumes" (Luc 24,44).

Vous avez trouvé ? Oui, c'était évident !

Vous n'avez pas trouvé ? Alors voici deux indices :

  • Dans le dictionnaire Larousse, en regardant au mot "prophète", nous pouvons lire :
    • dans la Bible, homme qui, inspiré par Dieu, parle en son nom pour faire connaître son message
    • le Prophète : Mahomet pour les musulmans
    • personne qui annonce un événement futur.
    Luc, dans les deux citations du dernier chapitre de son évangile, utilise le troisième sens qui est contraire à toute la tradition biblique. Probablement parce qu'helléniste, Luc était habitué aux oracles grecs prédisant l'avenir. Et c'est ce troisième sens qui est encore dans l'esprit de beaucoup d'entre nous.
  • Pour les Grecs, le prophète (pro-phèmi) était celui qui s'avançait pour parler (note de la nouvelle Bible Segond), celui qui, en s'avançant, manifeste sa pensée par la parole.

Pour son temps, là où il vit, pour les gens avec qui il vit ou vers qui il se sent envoyé, le prophète, profondément croyant,

  • essaie de discerner avec les yeux et le coeur de son Dieu, le sens des événements : "Car le prophète d'aujourd'hui, on l'appelait autrefois le voyant" (I Samuel 9,9) "J'ai mis mes paroles dans ta bouche" (Jérémie 1,9)
  • dénonce ce qui est contraire à son Dieu : "Ainsi parle le Seigneur : à cause de trois transgressions, à cause de quatre, je ne révoquerai pas mon arrêt : parce qu'ils ont vendu le juste pour de l'argent, le pauvre pour une paire de sandales ; ils harcèlent jusqu'à la poussière de la terre qui est sur la tête des petites gens, ils font dévier le chemin des pauvres" (Amos 2,6-7). "Ils ont bâti les hauts lieux du Baal pour jeter au feu leurs fils en holocauste au Baal, chose qui ne m'était pas venue au coeur" (Jérémie 19,5).
  • encourage à vivre à la manière de son Dieu, selon le "projet" de son Dieu : "Ne cherchez pas ce qui est mauvais, mais ce qui est bon afin que vous viviez" (Amos 5,14). "Avec quoi me présenterai-je devant le Seigneur ? Me présenterai-je avec des holocaustes ? Le Seigneur agréera-t-il des milliers de béliers ? …donnerai-je mon premier-né pour ma transgression ? Il t'a fait connaître, ô humain, ce qui est bon, ce que le Seigneur réclame de toi, rien d'autre que d'accomplir la justice, d'aimer avec tendresse et de marcher humblement avec ton Dieu" (Michée 6,6-8).
  • annonce ce qui pourrait arriver, si le peuple et ses dirigeants ne changent pas de manière de vivre : "A cause de cela, ainsi parle le Seigneur : vous ne m'avez pas écouté, chacun de vous n'a pas proclamé la libération de son frère, de son prochain. Je proclamerai contre vous - déclaration du Seigneur - une libération pour l'épée, pour la peste et la famine… je livrerai les hommes qui ont passé outre à mon alliance, qui n'ont pas réalisé les paroles de l'alliance qu'ils avaient conclue devant moi… je les livrerai à leurs ennemis, à ceux qui en veulent à leur vie… et je ferai des villes de Juda un lieu dévasté, sans habitant" (Jérémie 34,17-22).

Plus d'une fois, le futur prophète, vu la difficulté de cette tâche, essaie de résister à l'appel de son Dieu, ne s'estimant pas capable d'assumer cette mission (cf. Isaïe 6, Jérémie 1,4-10, Amos 7, 14-15… sans oublier Jonas). Le prophète parle donc pour son temps et n'annonce pas ce qui pourrait arriver 200, 500 voire 700 ans plus tard. Toutefois, la profondeur de ses paroles, la vérité humaine de celles-ci, leur densité existentielle auront comme conséquence que ces paroles vont dépasser l'époque et les circonstances pour lesquelles elles ont été dites. C'est ainsi que les premières communautés chrétiennes les ont relues, à travers la personne de Jésus et sa façon de vivre.

Quelques exemples de paroles prophétiques situées et datées, mais qui restent d'actualité aujourd'hui :

  • Amos (vers -740) dénonce la corruption, la débauche et l'exploitation des pauvres par les riches dans l'opulent Royaume du Nord (Israël), juste avant sa chute : "Je déteste vos fêtes, je les rejette… quand vous me présentez vos holocaustes et vos offrandes, je ne les agrée pas… éloigne de moi le tumulte de tes chants… mais que l'équité coule comme l'eau, et la justice comme un torrent intarissable" (Amos 5, 21-24).
  • Michée, à la même époque, parle dans le Royaume du Sud (Juda) : "Accomplis la justice, aime avec tendresse et marche humblement avec ton Dieu" (Michée 6,8).
  • Jérémie (vers -600) parle à Jérusalem, juste avant l'exil, (Royaume de Juda appelé, après la chute du Royaume du Nord en -722, "Royaume d'Israël") et annonce l'invasion du Royaume, vu l'attitude d'Israël. "Car il se trouve des méchants dans mon peuple… ils tendent un filet et prennent des hommes. Comme une cage est remplie d'oiseaux, leurs maisons sont remplies de tromperies ; c'est ainsi qu'ils deviennent puissants et riches. Ils sont devenus gras et resplendissants, ils dépassent toute mesure dans le mal ; ils ne rendent pas la justice à l'orphelin, et ils prospèrent ; ils ne respectent pas le droit des pauvres" (Jérémie 5,26-28).

Quelques exemples de paroles prophétiques, situées et datées, mais interprétées abusivement et de manière grecque dans leur relecture, ce qui a servi à alimenter ultérieurement de très discutables constructions théologiques:

  • Isaïe 7,14 : "Voici que la jeune fille est enceinte et enfante un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel". Cette parole ne prédit pas la naissance virginale de Jésus, mais est l'annonce de la naissance d'un prince héritier, le roi étant jusqu'alors sans descendance. Annonce donc importante car, le roi étant signe de l'alliance, c'était l'alliance elle-même qui était mise en péril s'il n'avait pas de successeur.
  • Isaïe 42 à 52 : Dans les quatre chants du serviteur, le deuxième Isaïe ne parle pas de Jésus. Pour redonner espoir aux exilés, le prophète évoque un serviteur de son peuple, lui-même exilé, dont nous ne connaissons pas l'identité.
  • Michée 5,1 : "Et toi Bethléem… de toi sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël." Le prophète ne parle pas du lieu de naissance de Jésus, mais du lieu d'origine de la descendance de la royauté de David, représentante de l'alliance.

La Bible a régulièrement dénoncé les faux prophètes, car il ne s'agit pas de parler pour plaire au roi ou au peuple (1Roi 22 ; Ezéchiel 13,10-11 ; Jérémie 6, 13 ; 23,16 ; 27,14-15 ; 28)

  • Jérémie 5,31 : "les prophètes parlent mensongèrement, les prêtres exercent leur pouvoir à leur guise et mon peuple aime qu'il en soit ainsi"

L'actualité des prophètes de jadis ne doit pas nous empêcher de découvrir les prophètes d'aujourd'hui. C'est au contraire notre tâche et, à la lecture des extraits cités plus haut, il m'apparaît évident qu'un grand nombre de ces paroles gardent toute leur vérité aujourd'hui. D'ailleurs, le fond de l'humain et les choix à assumer sont restés les mêmes, ce ne sont que les techniques qui ont évolué. Cette vérité m'amène à ne plus jamais parler d'"Ancien Testament" (cela fait déclassé, à jeter à la poubelle), mais de "Premier Testament", le temps de Jésus étant le Deuxième et notre temps le Troisième : une voix d'au-delà de nous a surgi, surgit et surgira toujours par des prophètes d'hier, d'aujourd'hui et de demain. A propos des prophètes d'aujourd'hui, j'aimerais citer, entre autres, parmi les grands : Gandhi, Helder Camara, Etty Hillesum, Nelson Mandela, Oscar Romero, Albert Jacquard… mais n'oublions pas les petits : mon voisin, ma voisine.

Antoine Harmant

Published by Libre pensée chrétienne - dans Commentaires bibliques
commenter cet article

commentaires