Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 13:47
André Verheyen Le mot d'André…
André Verheyen
LPC n° 19 / 2012

Prière d'un croyant qui ne sait pas grand-chose de Dieu

Seigneur, quand j'avais dix ans, je savais tout sur toi. Les catéchismes étaient tellement bien faits, avec leurs questions et réponses, qu'il fallait être un mauvais élève pour ne pas tout savoir.

Seigneur, tu sais que pendant mes humanités, chez les Jésuites, j'ai vécu comme "en stéréo" avec, d'une part, les arguments bien structurés de l'apologétique classique et, d'autre part, un soupçon critique provenant du fait que des collègues de mon père, qui étaient incroyants, me semblaient des gens aussi intelligents et valables que ceux qui me parlaient de toi avec beaucoup d'assurance.

Il était sans doute normal, Seigneur, que ce soit au Séminaire, pendant mes études de théologie, que les questions critiques devinrent nombreuses. En effet, le mieux est souvent l'ennemi du bien : les traités de dogmatisme, bâtis comme des traités de géométrie, n'apportaient pas nécessairement la certitude qu'ils étaient censés procurer.

Quoi qu'il en soit, je te rends grâce, Seigneur, pour les questions et les doutes qui ont permis une nouvelle recherche et un nouvel approfondissement.

Et puisque je te rends grâce, je ne peux omettre de le faire pour ces deux guides qui m'ont entraîné dans une recherche passionnante : Marcel LEGAUT et le père Jean-Pierre CHARLIER.

Seigneur, tu te rappelles l'époque où je ressentais comme une souffrance et une difficulté d'avoir de moins en moins de certitudes sur toi. Jusqu'au jour où je découvris cette merveilleuse intuition biblique : « Tu ne feras pas d'images de ton Dieu ». J'ai rapidement compris que cela valait autant pour nos constructions théologiques que pour le fer forgé, le bois sculpté ou la pierre taillée.

Et maintenant ?

Maintenant je te remercie de ce témoignage du père Jean RADERMAKERS rappelant que ce sont les hommes qui parlent de toi lorsqu'ils perçoivent quelque peu ta Parole.

Je te remercie pour Bernard BESRET qui ne se contente pas d'une interprétation provinciale de notre histoire.

Je te remercie pour tous les auteurs que j'ai cités mais aussi pour tout ce réseau d'amis, de lecteurs et de correspondants que nous avons la joie de rencontrer dans le cadre de LIBRE PENSEE CHRETIENNE.

L'un d'eux, Georges SAUVAGE, m'a réjoui par une formule qui correspond bien à ce que je ressens de ton Mystère vécu et révélé en JESUS de NAZARETH (Ieshoua).

Voici ce qu'il écrit : « IESHOUA, maître de sagesse éveillant ses disciples à la suprême Réalité du Royaume, de l'être humain consciemment et justement relié en sa profondeur à l'intentionnalité immanente évidente et totalement mystérieuse du cosmos »

Seigneur, si nous souhaitons abandonner toute cette dogmatique construite pendant vingt siècles, c'est parce qu'elle empêche nos contemporains de t'y reconnaître.

André Verheyen

Réflexions simples pour une crédibilité (2006), 4ème partie (annexes K-L)

Published by Libre pensée chrétienne - dans Le mot d’André…
commenter cet article

commentaires